Dérive des âmes et des continents
par (Libraire)
20 février 2021

Une sorcière, une tortue, un tsunami, et toutes les autres choses

Sur les îles Andaman, un jeune couple s'installe dans une ancienne maison coloniale remplie de fantômes que l'épouse, un peu sorcière, arrive à voir. Leur histoire d'amour se déploie entre ciel, terre et eau, au milieu d'un climat capricieux et d'une végétation luxuriante. Ils recueillent une jeune femme, Mary, qui deviendra leur servante. Après la mort de Devi, puis celle de Girija Prasad emporté par un tsunami, c'est elle que l'on suit, devenue une femme d'âge mûr hantée par le fait d'avoir laissé derrière elle un bébé, aujourd'hui devenu un étudiant militant enfermé dans une prison sordide en Birmanie. Elle fait le voyage pour le retrouver accompagnée par un ami dealer de ce fils méconnu, originaire de Katmandou, que l'on suivra ensuite au Tibet. Ainsi, de fil en aiguille et en histoires, d'amour ou de famille, le lecteur voyage sur le continent asiatique aux côtés des personnages, avec toujours comme fil conducteur l'évocation des caprices de la Terre, les tsunamis, les tremblements de terre, les humeurs mystérieuses de l'univers. Malgré quelques petites longueurs (que l'on pardonne à l'autrice car elle signe ici son premier roman), ce texte est une très belle invitation au voyage, certains passages donnant une agréable sensation de dépaysement. Il s'en dégage beaucoup de poésie et de mélancolie douce. Une voix à suivre !

Des diables et des saints
par (Libraire)
11 février 2021

Les orphelins magnifiques

"- Je n'ai pas de sympathie pour le diable, mais j'ai de la compassion pour lui. Parce que si ça se trouve, le diable n'a rien demandé. Si ça se trouve, il n'est pas né diable, c'était un bébé rose comme les autres. Peut-être qu'il a perdu ses parents, qu'on l'a envoyé dans un orphelinat, et que c'est là qu'il est devenu le diable."
Il y eut un long silence, à peine chargé du grésillement des ampoules du couloir. [...] La plus grande satisfaction de ma vie, c'est peut-être d'avoir frappé Sénac à travers une porte fermée à double tour, sur un air de samba."

Qui est Joe, le pianiste virtuose qui sillonne les aéroports et les gares de Paris et pourrait remplir des salles de concert s'il ne gâchait pas son talent à jouer dans des lieux de passage ? Sur un air de Beethoven, aujourd'hui, il raconte tout. A 16 ans, la vie l'arrache à son milieu douillet et bourgeois lorsque ses parents et sa sœur disparaissent dans un atterrissage d'avion raté. Joe est alors envoyé aux Confins, un endroit sinistre où la discipline s'apprend à coups de poings, de coups bas, dans la privation, la vengeance et la mesquinerie des adultes. Après les Confins, parait-il, il n'y a rien. Mais Joe ne l'entend pas de cette oreille. Grâce à son talent pour le piano, vestige de sa vie d'avant, il rencontre Rose, une fleur fragile au souffle court, hautaine, superbe. Avec ses amis, des âmes aussi cabossées que la sienne, il rêve sa fuite. Ce récit aussi dur que poignant nous offre un merveilleux moment d'émotions aux côtés de gosses abandonnés par à peu près tout sauf l'espoir d'à nouveau vivre. Et nous montre à quel point l'éducation peut tout changer, créer des diables ou bien des saints.