le papillon
9,00
par (Libraire)
5 juin 2021

Un papillon contre un chien gris

August Michelson se souvient de sa vie de comédien au théâtre Estonia, de la troupe de joyeux lurons jouant envers et contre tout pendant que la 1ere Guerre Mondiale fait rage, de sa rencontre avec sa femme Erika, surnommée "Le Papillon", l'âme de leur théâtre. Avouant sans honte manier le mensonge avec grande facilité, Michelson nous balade dans ses souvenirs, parfois vrais, parfois inventés. Il nous dépeint un groupe très touchant et haut-en-couleurs, s'employant à offrir quelque divertissement et espoir au peuple alors que l'Europe est à feu et à sang et que les salles de spectacle deviennent des hôpitaux, protégés qu'ils sont par leurs fables et leurs costumes. L'écriture est superbe, on ne voit pas le temps passer, beaucoup d'émotions dans ce court roman qui nous emporte dès les premières phrases !

Délicatesses amoureuses

Simon et sa famille ont quitté le village de son enfance pour s'installer à Paris. Son grand frère adoré quitte la maison, et il se sent perdu dans son immense lycée. Il trouve en Léa les mêmes incertitudes et cette même envie d'être à la fois là et ailleurs. Son histoire d'amour pour elle est une esquisse en devenir, toute en délicatesse et pudeur entre eux, alors quand l'éclatante Léonore débarque au lycée avec son rire, son aisance et son charme ravageur, Simon vacille et ne sait plus.
Nadine Brun-Cosme explore avec une grande subtilité les incertitudes amoureuses adolescentes et dépeint formidablement ce moment si complexe ou l'enfance s'éloigne, sans que l'on sache vraiment très bien quel adulte on a envie de devenir