La Nuit atlantique

La Nuit atlantique

Anne-Marie Garat

Actes Sud

  • par (Libraire)
    18 juillet 2020

    Tempêtes et renaissance

    Avec cette gourmandise que l'on connait à Anne-Marie Garat pour la langue française, et désertant les grands espaces qu'elle affectionne habituellement, elle nous emmène cette fois ci au bord de l'Atlantique, en Gironde. A mesure que de grandes marées et de fortes tempêtes griffent cette cote exposée, Hélène, venue vendre une maison qu'elle ne sait plus trop bien pourquoi elle l'a acheté, va se transformer au gré de rencontres de hasard. Dans un paysage rendu mouvant par la tempête et l'érosion, et riches de nouvelles émotions partagées, Hélène renaît à elle-même dans un vaste mouvement de flux et de reflux.


  • par (Libraire)
    25 mai 2020

    Anne-Marie Garat est géniale !

    D’une efficacité redoutable, Anne-Marie Garat nous emporte dans la déferlante envoûtante et mystérieuse d’une tempête intime (attention, la tempête est littéraire aussi). La nuit atlantique est le récit d’une catastrophe annoncée, une fable jamais sinistre, toujours vive, fantasque, profondément féministe, gourmande de mots, de coups de foudre et d’amour.
    Anne-Marie Garat est géniale !


  • 10 février 2020

    Révelation/fixation : sensible à la lumière...

    Hélène, jeune femme solitaire et un peu atypique, débarque dans une petite station balnéaire de Gironde pour se débarrasser d'une maison achetée pour d'obscures raisons et juchée sur une dune face à l'océan Atlantique. Mais les apparitions inopinées d'un photographe canadien d'origine japonaise puis de Bambi, sa filleule chérie, vont bouleverser sa vie et mettre à jour des événements et des sentiments qu'Hélène pensait avoir bien enfouis ou volontairement oubliés...
    Moins romanesque et plus plus introspectif que ses précédents romans, "La Nuit Atlantique" est un récit où se mêlent mutation intime, humour "dérisoire", zones d'ombres... et de lumières...