La Chienne

La Chienne

Pilar Quintana

Calmann-Lévy

  • par (Libraire)
    29 août 2020

    La tristesse profonde de Damaris, née de son désir d'enfant non assouvi, nous est dite à travers une écriture toute en tension, et on est heureux d'y retrouver ce fameux "réalisme magique" qui fit la gloire des écritures sud-américaines. On se retrouve rarement projeté avec une telle force dans un lieu et une ambiance, coincé ici entre la côte pacifique et la jungle, entre la truffe affectueuse d'une petite chienne aimée, et les menaces sourdes qui semblent suinter de la jungle, entre la banalité d'un quotidien désespérant et d'infinis regrets enfantins. Pilar Quintana excelle dans cette histoire infiniment troublante, toute d'amour et de violence.


  • 22 août 2020

    Magnifique

    Une femme adopte une chienne errante, et la chérit à défaut de chérir un enfant qu'elle n'a jamais pu avoir. De cette relation fusionnelle naîtra alors la tourmente, une joie immense, des colères noires, des tristesses infinies.

    Une écriture courte, forte et dévorante, pour une grande voix de la littérature colombienne !


  • par (Libraire)
    21 août 2020

    Conseillé par Sophie, lectrice de la librairie de Pithiviers

    C'est l'histoire de Damaris, femme de pêcheur vivant sur la côte Pacifique colombienne entre l'océan et la jungle.
    Elle souffre de son manque d'enfance et un jour adopte un chien.
    Une relation très forte s'installe entre eux jusqu'au jour où cette petite chienne s'enfuit et revient "grosse". A partir de là, l'auteur nous fait vivre les états d'âme de Damaris, nous passons de l'amour passionnel (démesuré pour un animal) à l'indifférence, la haine voire le dégoût pour ce chien.

    + : Belle écriture puissante où les sentiments sont décrits sans pudeur et avec délicatesse.
    Il y a aussi la description de la nature avec cette jungle sauvage hostile (qui fait peur), cet océan parfois violent, ceci donne au roman une atmosphère particulièrement pesante et à la fois très dépaysante.

    - : Livre un peu trop axé sur cette relation avec le chien, cela finissait par en être lassant, du coup je n'ai pas été embarquée plus que ça. Dommage...


  • par (Libraire)
    7 avril 2020

    Sentiment animal

    Ce roman bref et juste d'une romancière colombienne dresse le portrait sensible et touchant de la vie et des émotions de Damaris, femme d'une quarantaine d'années, vivant entre mer et jungle dans un village où son mari est pêcheur D'une belle originalité, ce roman révèle les sentiments de Damaris malheureuse de n'avoir jamais eu d'enfant, dévoile sa vie rude et tragique à travers les émotions qu'elle porte et projette sur la petite chienne qu'elle adopte pour combler son désir d'enfant. Inattendue, cette belle découverte est portée par une écriture sans fioriture ni mièvrerie qui fait surgir au plus près la vérité de son personnage.


  • par (Libraire)
    29 mars 2020

    L'amour maternel est-il inconditionnel? Voilà le dilemme brillamment mis en scène par l'auteure colombienne Pilar Quintana dans son dernier roman, un conte à la fois tendre et cruel, une histoire troublante de justesse au coeur d'une nature féroce et dominatrice.

    Damaris et son mari Rogelio vivent misérablement dans une cabane accrochée sur la côte colombienne du Pacifique, prise entre la violence océanique et l’hostilité de la jungle. Désespérée de n'avoir pu connaître les joies de la maternité, Damaris adopte une petite chienne qui va lui permettre d'assouvir son inépuisable besoin d'affection et d'amour. Mais alors qu'elle semble comblée par les soins prodigués par sa maîtresse, la chienne disparaît et s'enfuit dans la jungle, tournant ainsi le dos à l'attention de Damaris.

    Avec une économie narrative exemplaire, Pilar Quintana écrit un superbe petit livre sur les multiples paradoxes qui entravent la relation mère-enfant. Un récit puissant et féroce au coeur d'une nature luxuriante mais inhospitalière.

    A découvrir absolument.