Corps à coeur

Corps à coeur

Nadine Brun-Cosme

École des Loisirs

  • par (Libraire)
    4 mai 2021

    Doux et vibrant

    FUGACE.
    C'est le mot qui me vient après cette magnifique lecture.
    Simon, son grand frère et ses parents quittent leur campagne pour s'installer près de Paris. Simon rentre au lycée, accompagné d'une mélancolie propre à ces ados qui ont du mal à laisser leur enfance derrière eux. A la maison, le silence grandit à mesure que le grand frère s'absente, car c'est bien lui qui apporte cette gaité qui se propage comme la lumière d'une étoile filante.
    Et puis un jour, il rencontre Léa, et il respire à nouveau. Ces deux-là sont fait pour s'aimer, c'est une évidence. Une évidence qui va s'effondrer en une fraction de seconde lorsque Léonore apparaît dans le champ de vision de Simon.
    Corps à coeur décrit merveilleusement bien, avec des mots de velours, l'errance sentimentale, le désir fulgurant qui ne s'explique pas, mais aussi le désamour qui surgit sans prévenir.
    A force de jouer, on se brûle les ailes.
    C'est une lecture délicate, sensible, poétique, dont l'écriture tire sa force dans la précision des émotions des personnages et dans la capacité de saisir tous ces petits instants fugaces qui peuvent faire basculer notre monde d'un côté ou de l'autre.
    Dès 13 ans.


  • par (Libraire)
    30 avril 2021

    Délicatesses amoureuses

    Simon et sa famille ont quitté le village de son enfance pour s'installer à Paris. Son grand frère adoré quitte la maison, et il se sent perdu dans son immense lycée. Il trouve en Léa les mêmes incertitudes et cette même envie d'être à la fois là et ailleurs. Son histoire d'amour pour elle est une esquisse en devenir, toute en délicatesse et pudeur entre eux, alors quand l'éclatante Léonore débarque au lycée avec son rire, son aisance et son charme ravageur, Simon vacille et ne sait plus.
    Nadine Brun-Cosme explore avec une grande subtilité les incertitudes amoureuses adolescentes et dépeint formidablement ce moment si complexe ou l'enfance s'éloigne, sans que l'on sache vraiment très bien quel adulte on a envie de devenir