Le roman de Jim, Roman

Pierric Bailly

P.O.L.

  • par (Libraire)
    21 août 2021

    Un énorme coup de coeur, et un texte à rare à découvrir !

    La rentrée littéraire se profile, et d'ici quelques jours, les tables seront chargées de nouveaux titres, avec nos coups de cœurs attendus.
    Cependant, nous gardons toujours sous la mains des titres importants qui nous ont marqués ces derniers temps. Parmi eux, Le roman de jim. Un roman extraordinaire, celui d'un homme perdu, que l'on va suivre sur plusieurs dizaines d'années, notamment au travers de la relation qu'il entretien avec un jeune garçon, qu'il va élever alors qu'il n'est pas le sien. Une histoire sur les thématiques familiales, sur la filiation, et sur la quête de sens dans ce monde.
    Un roman bouleversant, d'une sensibilité rare, qui ne laissera personne insensible par son écriture et par l'universalité des thèmes abordés.

    Thomas


  • par (Libraire)
    17 août 2021

    Petit rattrapage avant le coup d'envoi de la rentrée littéraire de cet automne 2021 : si ce roman paru en mars dernier a échappé à votre vigilance livresque, c'est le moment de vous lancer dans cette merveilleuse lecture !

    Aymeric vit dans le Jura de petits boulots et d'expédients. Il a peur de s'enfermer dans un engagement professionnel ou personnel. Un jour il rencontre Florence, de 15 ans son aînée. Elle est enceinte d'un autre, il tombe amoureux d'elle. Il n'est pas le père de cet enfant, mais le devient. Pendant 10 ans, il construit une relation avec son (beau-) fils Jim et s'investit dans cette vie de famille. Un jour, le père biologique de Jim resurgit. Et la famille explose.
    Les personnages de Pierric Bailly sont très touchants, leurs fêlures et leurs failles sont les nôtres. Ses décors jurassiens sont à la fois réalistes et poétiques. L'amour inconditionnel qui nait chez ce beau-père est émouvant et magnifiquement décrit.
    C'est roman d'une grande honnêteté et d'une belle sensibilité sur le sentiment de paternité, la recherche d'une place dans la société et dans le cœur des autres.


  • par (Libraire)
    6 juillet 2021

    "Le roman de Jim" qui explore les liens qui unissent les êtres humains est un roman plein de délicatesse.

    Le narrateur, Aymeric, jurassien pur jus, va élever comme le sien l'enfant de sa compagne jusqu'au jour où le père biologique va réapparaître. Peut-on balayer de sa vie un petit bonhomme que l'on a vu grandir pendant 7 années ? Et qu'en est-il de l'enfant ?
    Pierric Bailly, avec une écriture sans apprêt, campe des personnages proches de nous, des gens simples avec des histoires cependant complexes, comme la vie, et parfois trop lourdes à porter.
    Il construit de livre en livre un tableau peuplé de personnages qui n'ont rien d'héroïque; ils n'élèvent pas la voix, ils sont modestes et ne commettent aucune action retentissante mais leur récit, leur solitude, leur douleur font écho en nous.
    Pierric Bailly et Nicolas Mathieu sont deux auteurs de la même génération qui regardent autour d'eux les vies brinquebalantes, souvent cabossées, de leurs congénères, dans un environnement social qui est toujours prégnant. Ils sont de la même veine, de ces auteurs qui prêtent attention aux sans grade et aux anti-héros, Mathieu dans un registre plus noir, Bailly avec une empathie énorme pour ses personnages, mais assurément avec une sacrée plume l'un et l'autre !


  • par (Libraire)
    22 juin 2021

    Qu'est-ce qu'être père, qu'est ce qu'être fils ?

    On voudrait rester sobre dans le superlatif, par esprit de corps pour l'écriture de Pierric Bailly ! Et pourtant, depuis combien de temps n'ai-je pas été percuté avec une telle puissance par un roman français.
    "Le roman de Jim", est en fait le roman du père de Jim, qui n'est pas son "vrai" père, juste le copain de sa mère, mais tellement plus. Lorsque le héros rencontre Flo, elle a 40 ans, lui une bonne quinzaine de moins et il zouzouille un peu dans la vie. Elle est enceinte, mais ça ne le dérange pas. Au lit, il trouve ça bizarre, mais plutôt rigolo, le gros ventre de Florence. Le géniteur est de son côté, trop occupé avec sa famille officielle, et ne fait pas partie de l'histoire. Lorsque Jim va naitre, le narrateur ne va pas être tout chamboulé, et c'est bien progressivement, aux premiers regards, aux premiers sourires de ce petit Jim, qu'un amour infini, définitif, sans limite va naître pour ce bébé.
    Cette petite famille bancale se construit, vit, et profite du temps qui passe en douceur, à l'ombre des forêts jurassiennes, jusqu'à ce que le vrai père, ravagé par la perte accidentelle de sa femme et de ses deux petites filles, ne fasse sa réapparition.
    Ce roman, tissé d'amour de taiseux et aussi chronique d'un monde pas souvent décrit dans la littérature, celui des petits boulots, des études jamais finies, des emplois chez Paul à la Part Dieu, devient alors un mélodrame aussi puissamment simple et bouleversant qu'un film de Douglas Sirk.
    Magnifique exploration sur ce qu'est être père, être fils, "Le roman de Jim" est un formidable roman dont vous vous souviendrez longtemps.


  • par (Libraire)
    11 juin 2021

    Une histoire de beau-père

    Un homme, Aymeric, rencontre une femme enceinte, Florence. Il élève un enfant comme le sien, le petit Jim, jusqu'au jour où le père biologique réapparait et repart avec femme et enfant, en organisant l'effacement progressif du narrateur, à coup de mensonges parfois et de silences souvent.
    Dans ce sixième roman, Pierric Bailly nous raconte la naissance d'un père et l'attachement maladroit mais indéfectible d'un homme à un enfant qui, bien que n'étant pas de son sang, est incontestablement son fils de coeur. Trente ans de deux vies qui se cherchent malgré la difficulté à se conjuguer.


  • par (Libraire)
    10 juin 2021

    Paternités

    Ce roman est extrêmement touchant et aborde avec une belle fragilité et une grande sensibilité les qualités de la paternité. L'air de rien, une connivence est instaurée, la relation devient essentielle, riche de partages quotidiens, d'apprentissages réciproques. Au contact de Jim, l'existence jusqu'alors chaotique d'Aymeric se stabilise et s'adoucit... jusqu'au départ et la dévastation intérieure, le ravage des mensonges. Ce roman est simplement beau, troublant et poignant.


  • 4 mars 2021

    Conseillé par Anne-Céline

    Le Roman de Jim,
    c’est la voix d’un homme,
    c’est les choses de la vie : la rencontre amoureuse, les forêts du Jura, les conneries de jeunesse, la naissance, la paternité interrogée, les saisons, les souvenirs, la photo, la nature, la ville, la nostalgie, les sales coups du sort, les sentiments,
    c’est l’amour d’un homme pour un enfant qu’il a vu naître, qu’il a élevé mais n’a pas conçu.
    Et cet amour est si grand, si beau, si fort qu’il émeut aux larmes.
    Cet homme aime tellement cet enfant qu’il a écrit un roman qui porte son nom.
    Et moi, j’ai tellement aimé ce livre de Pierric Bailly, que je souhaite que vous l’aimiez aussi.♥️ Anne-Céline