Passage du cyclone

Jennifer Lesieur

Stock

  • par (Libraire)
    22 avril 2022

    Tempêtes en dehors et en dedans

    Jennifer Lesieur, que l'on connait pour ses biographies (Jack London, Alexandra David-Néel, Amelia Earhart, Mishima...), s'adonne ici pour la première fois au roman et on peut dire que le coup d'essai est réussi ! Notre histoire se passe à Tahiti au début des années 90. L'autrice connait l'île pour y avoir vécu et nous invite à contempler les paysages où bougainvilliers, bananiers et arbres à pain déploient leurs feuilles et leurs odeurs, où le bruit des vagues s'entend de partout, un relief dessiné par l'activité volcanique importante de l'île et l'omniprésence de la nature vivace. La narratrice, une collégienne popa'a (une blanche venue de la métropole), voit passer le cyclone qui ravage les environs par l'interstice de sa maison barricadée. Une fois la tempête partie au loin, alors que le calme semble revenu, les choses se compliquent. Dans sa classe où se côtoient diverses nationalités, cultures et milieux sociaux, l'une de ses amies, petit à petit, se renferme sur elle-même et agit de façon étrange. Elle cache quelque chose mais ne dit pas quoi... Certaines tempêtes ne sont pas aussi impressionnantes que celles qui déracinent les arbres du jardin, pourtant elles sont bien là, tapies, et par amitié pour Tumata, l'héroïne et sa petite bande chercheront les réponses, quitte à se heurter à la réalité de la misère et de la violence. Un roman (malheureusement toujours) actuel et percutant où des adolescentes soudées confrontent la face sombre du monde des adultes avec courage et détermination.