Corps de ferme

Agnès de Clairville

HarperCollins

  • Conseillé par (Libraire)
    11 janvier 2024

    Austère

    Tout semble austère dans cette vie à la ferme, ce couple dur au labeur qui travaille jour et nuit pour maintenir à flot la ferme familiale. Et ce n'est pas facile tant le quotidien est âpre. Ce quotidien taiseux, presque mécanique tant chaque mouvement, chaque geste, de la femme, de l'homme, des deux fils se répètent inlassablement, avec force et résignation.

    Chacun à sa place – semble-t-il. Seule la présence des bêtes va faire vaciller cette mécanique-là. Une conscience autre, une perception nouvelle de cette vie à la ferme, vont émerger et mettre en exergue la complexité des relations des hommes entre eux, puis des hommes avec les animaux. Tour à tour, les impressions de la vache, de la chienne, du chat, nous serons livrées ici sans fard, ni aveuglement. La voix des animaux s'élève face à l'inertie du langage des hommes.
    Et ça sonne terriblement juste, avec violence tant les rapports humains souvent frustes, gangrenés de non-dits, vont se révéler bien plus délicats.

    Un roman âpre et troublant, un roman qui vous agrippe et qui ne vous lâche plus.