Conseils de lecture

Bénie soit Sixtine
19,00
par (Libraire)
19 septembre 2020

Sixtine et ses chapelles

Peut-être avez-vous suivi le merveilleux envol d'Esther Schapiro dans la série Unorthodox, diffusée sur Netflix; peut-être avez-vous partagé l'enfermement mental d'Isra, jeune fille venue de Palestine, mariée à un homme qu'elle connait à peine et assignée à résidence en plein Brooklyn, dans "Le silence d'Isra", paru à l'Observatoire ce printemps 2020. Sixtine, elle, nous permettra de voir combien les catholiques intégristes n'ont rien à envier aux juifs orthodoxes new-yorkais et aux musulmans traditionnalistes lorsqu'il s'agit d'assigner une place et un rôle à la femme. Comme Esther et Isra, sœurs du Livre, Sixtine devra lutter silencieusement et, de fait, puiser en elle même des ressources dont elle ne pouvait pas imaginer disposer pour conquérir sa liberté. Maylis Adhémar accompagne avec intensité son héroïne dans sa lente prise de conscience de son emprisonnement mental, et l'on sent quelque chose de très personnel dans cet accompagnement. L'intérêt de ces trois œuvres réside aussi dans leur refus de la caricature. Jamais en rupture de ban, ces trois héroïnes ne sont pas en guerre contre leur dieu, mais bien au contraire, donnent le sentiment d'enrichir leur foi en se battant pour leur liberté.


Autoportrait en chevreuil

Pouchet, Victor

Finitude

16,50
par (Libraire)
19 septembre 2020

Le silence est d'ondes

Voici un roman d'une grande beauté qui nous laisse très ému lorsqu'arrive le point final. On y rencontre Elias, adulte taciturne et étrange, encore tourmenté par une enfance dont il n'arrive à raconter que quelques bribes à la femme qu'il aime passionnément. Elias passe sa jeunesse auprès d'un père magnétiseur et medium, persuadé que la purification de son fils doit passer par un entrainement éprouvant mettant sa patience et son corps à rude épreuve. Puis arrive un demi-frère, le compagnon de jeu, le plus petit à protéger. Lui aussi a un don, il voit des choses. Après quelques années de complicité, Ann prend les allures du père, ses discours et ses intonations, et s'éloigne d'Elias, qui développe quant à lui une passion pour le feu... L'histoire nous est contée à travers trois voix. Il y a Elias, elliptique, dans la lune, refoulant ses blessures. Il y a Avril, l'être aimé, le rayon de soleil. Et enfin une troisième voix se fait entendre, qui vient nous ouvrir la brèche que l'on entrapercevait. Au fil des pages, on ressent toute la tendresse que l'auteur éprouve pour son personnage principal et pour les âmes accidentées qui ont le droit, elles aussi, à une deuxième chance. Magnifique !


Kra - Dar Duchesne dans les ruines de l'Ymr
25,90
par (Libraire)
4 septembre 2020

Suivez la corneille...

Attention, gros coup de cœur ! Voici 500 pages d'une sublime variation autour du voyage entre les mondes et dans l'au-delà (ou devrait-on plutôt dire, les au-delà). Le roman nous conte les aventures de Dar Duchesne, la toute première corneille à avoir jamais eu un nom et qui reçut un jour presque par accident le don de l'immortalité. Tout au long de sa très longue existence, Dar choisit de se lier aux humains. Il écoute leurs légendes, partage leurs savoirs, apprend leurs langages. Ces rencontres l'amèneront à plusieurs reprises à pénétrer ce que ses amis à deux pattes appellent le royaume des morts, la Vallée du Bonheur, l'Enfer et le Paradis, ou encore, l'Ymr. Car, et c'est bien connu, les corneilles sont des oiseaux de mort, des passeuses. L'histoire est immersive et fascinante, l'auteur nous embarque dans un vrai long périple dont on ressort ému, pensif et émerveillé. On le conseille pêle-mêle aux amoureux d'imaginaire, de chamanisme, d'aventures étranges, de récits traversant les siècles avec leurs personnages témoins de changements de sociétés et, bien sûr, de corneilles ! Le tout est agrémenté par d’envoûtantes illustrations de Melody Newcomb en ouvertures de chapitres, un régal pour l'esprit et pour les yeux !!


Vladivostok Circus

Dusapin, Elisa Shua

Zoé

16,50
par (Libraire)
1 septembre 2020

L'hiver, le chapiteau, eux...

Nathalie arrive un jour de fin d'automne au Vladivostok Circus. Tous les artistes sont partis hormis un trio de barre russe et leur metteur en scène qui doivent se préparer pour un important concours juste avant Noël. Elle sera leur costumière. Le petit groupe vit et travaille ensemble pendant plusieurs semaines, une intimité se crée entre eux, mais jamais ils n'arrivent totalement à briser la glace. Ils se parlent, mais ne se livrent pas totalement. Chacun a son jardin secret. L'événement approche et chacun doit donner le meilleur de lui-même, mais chacun à sa façon a peur. Une confiance absolue et une préparation irréprochable sont la clef de la réussite du numéro. Ce roman délicat nous plonge immédiatement dans une ambiance de nostalgie latente, nous immerge dans l'univers du cirque, des répétitions exigeantes, des incertitudes et des moments de grâce. On y aborde la difficulté d'établir une proximité même lorsque l'on vit ensemble et l'aspect éphémère et bouleversant de certaines rencontres. Temps suspendu, regrets, secrets, amitié naissante, un merveilleux moment de lecture !!


La Chienne

Calmann-Lévy

17,00
par (Libraire)
29 août 2020

La tristesse profonde de Damaris, née de son désir d'enfant non assouvi, nous est dite à travers une écriture toute en tension, et on est heureux d'y retrouver ce fameux "réalisme magique" qui fit la gloire des écritures sud-américaines. On se retrouve rarement projeté avec une telle force dans un lieu et une ambiance, coincé ici entre la côte pacifique et la jungle, entre la truffe affectueuse d'une petite chienne aimée, et les menaces sourdes qui semblent suinter de la jungle, entre la banalité d'un quotidien désespérant et d'infinis regrets enfantins. Pilar Quintana excelle dans cette histoire infiniment troublante, toute d'amour et de violence.