Conseils de lecture

CHNOURKA
16,00
par (Libraire)
24 novembre 2020

Tomek, le bison et Mirko, le petit chat traversent en traineau la forêt enneigée pour enfin rejoindre l'isba de Chnourka.. Ils sont attendus avec du thé bien brûlants et de bons biscuits à la cannelle. Emile, le bébé ours et Zachary l'oiseau sont là également. Enfin réunis, ils vont pouvoir, entre soirées au coin du feu, aventures sur le lac gelé et exploration de la forêt enneigée découvrir combien l'amitié et le partage sont de puissants alliés qui vous donnent des ailes pour grandir et être tout simplement heureux.
Les merveilleuses aquarelles de Gaya Wisniewski sont un enchantement, et personne mieux qu'elle ne sait rendre le bonheur de laisser ses empreintes dans la neige et celui de s'endormir auprès du feu.


GRAINS DE PEAU

Walter Isabelle

In Fine

19,00
par (Libraire)
24 novembre 2020

La peau, une évidence et une énigme

Voilà un livre tout à fait passionnant. Né de l'exposition "Dans ma peau" qui se tint au Musée de l'Homme en 2019, "Grain de peau" est une plongée fascinante dans les multiples regards portés sur cette partie de nous même, la peau, qui est à la fois frontière, limite et protection entre notre intimité la plus profonde et le reste du monde. Première chose que l'on voit de nous, elle est beaucoup plus qu'une simple enveloppe, et ce livre nous donne à voir et à lire les multiples regards que l'on peut porter sur elle. 43 métiers se penchent sur elle. L'acupunctrice est attentive à ses interconnections, la biologiste essaye de la reproduire pour soigner les grands brûlés, le parfumeur y laissera les traces de ses émotions, le sexologue s'intéressera aux alchimies de celles qui s'accordent, le sociologue en étudiera ses enjeux dans la fonction sociale, le thanatopracteur essaiera de lui donner l'immortalité. Richement illustré, ce livre nous invite à une étonnante découverte des multiples états de notre plus grand organe.


J'ai hâte d'être à demain, Petites histoires d'amour et de solitude

Petites histoires d'amour et de solitude

L'Iconoclaste

16,00
par (Libraire)
12 novembre 2020

Bridget moderne

Une sorte de Bridget Jones un peu désespérée et très attachante raconte sa vie de célibataire avec une large tendance à tomber amoureuse de tous les hommes de son entourage. Elle observe les couples des autres, repère leurs failles, le délitement du sentiment au fur et à mesure des années, ou bien les liens profonds qui restent malgré l'âge. L'homme de sa vie est sacrément en retard sur leur rendez-vous, heureusement pour les jours où rien ne va, il reste Babar, le clochard au grand cœur, qui sait réchauffer le sien par ses compliments enflammés. Les chapitres sont très courts, avec beaucoup d'humour mais aussi de poésie et de petits instants mélancoliques, c'est joli comme tout !!


Les roses fauves
21,00
par (Libraire)
11 novembre 2020

Jardins envoûtants et amours impossibles

Carole Martinez découvre une vieille carte postale montrant une boiteuse, de dos, dans un village de Bretagne. Se sentant étrangement inspirée par ce personnage inconnu, elle décide de passer trois mois sur les lieux pour écrire son nouveau roman. Elle rencontre alors Lola, postière boiteuse elle aussi, qui lui parle d'un étrange événement survenu un peu plus tôt. Le mur séparant son jardin du cimetière s'est fissuré, laissant passer un puissant vent qui a envahi sa maison et a fait sauter les coutures de l'un des cœurs en tissu qu'elle garde dans son armoire et se transmettent de mères en filles. Ces cœurs contiennent des secrets qu'elles écrivent avant de mourir. Puisqu'il est à présent ouvert, Lola et Carole décident de plonger dans les confidences d'Inès Dolorès et découvrent une malédiction touchant toutes les femmes de cette famille, liée à des roses fauves au parfum si envoûtant qu'il provoque d'insatiables désirs... De semaines en semaines, alors qu'elles s'enfoncent dans ses écrits, cette histoire tourne à l'obsession pour la romancière tandis que Lola se transforme, à l'image de ses aïeules. Comme d'habitude, l'écriture de Carole Martinez est une merveille de poésie, puissante et évocatrice à souhait ! Elle imbrique avec brio ses éléments récurrents refaisant surface de générations en générations, sait distiller son mystère, joue habilement entre les frontières du réel et de la fiction. On parle de désir, d'amours cachés et impossibles, de revenants, de sauvagerie que l'on porte en soi. Tout simplement superbe !!


Résidence Beau Séjour

Bachelet, Gilles

Seuil Jeunesse

15,00
par (Libraire)
10 novembre 2020

les licornes, c'est tellement out !

Vous ne connaissez peut-être pas encore le groloviou. Il a des poils doudoux, des oreilles en forme de coeur, des yeux bleus myosotis et il est mignooooooon. Il est tellement au top du top de la mignonitude qu'un soir, au journal de 20H, annonce incroyable : LES GROLOVIOUS ont dépassé les licornes dans le coeur des petites filles.
C'est la fin des haricots pour les licornes. A la ramasse, elles n'ont plus qu'à trainer leur désarroi jusqu'à la résidence Beau Séjour, ou les attendent toutes les bebêtes mimounettes que les petites filles ont adoré, avant de passer à autre chose, avec la cruauté que seules les petites filles peuvent avoir !!!
Pouffy est une licorne qui a bon esprit, alors après quelques jours d'adaptation, elle va finir par bien s'éclater avec ses copains à la résidence Beau Séjour. Et puis un jour, arrive ce qui devait arriver..... un bus arrive.... rempli de grolovious..... Ca y est, les grolovious ont été détronées dans le coeur des petites filles. Poufy découvre Dodu, un chouette petit groloviou avec laquelle elle va vite devenir copine jusqu'au jour ou ils ont découvrir qu'il s'en passe des vertes et des pas mûres à la résidence Beau Séjour. Texte drôlissime, une foultitude de détails toujours aussi réjouissants dans les illustrations, une grande réussite de plus pour le formidable Gilles Bachelet.