Conseils de lecture

La maison des jeux

Le Bélial

10,90
par (Libraire)
26 mars 2022

Le denier tourne, le denier tourne, nous voilà enfuis...

Thene est une jeune femme juive mariée par intérêt à un mari alcoolique et addict aux jeux d'argent, dans la Venise du début du XVIIe siècle. Un soir, mari et femme se rendent pour la première fois dans la Maison des Jeux, un établissement qui comporte deux loges : la Basse, où l'on se livre à des parties de dés, de cartes ou d'échecs classiques, et la Haute, où n'entrent que quelques rares joueurs et joueuses triés sur le volet par des arbitres masqués. Excédée par les frasques de son époux et son irrespect croissant envers elle, Thene décide de ne plus rester spectatrice de sa vie. Elle commence à jouer. Très vite, elle se révèle douée et elle est invitée à candidater pour intégrer la Haute Loge. Mais pour cela, elle doit passer avec succès une épreuve : le jeu des Rois. Le Tribunal de Venise doit élire prochainement son nouveau tribun. Plusieurs hommes puissants sont pressentis pour cette place, un seul l'obtiendra. Thene, ainsi que trois autres joueurs, en prendront chacun un en charge et devront le mener à la victoire, grâce à des alliés représentés par des cartes du Tarot. Dans la Haute Loge où l'on parie des années de vie, des talents ou des trônes, le jeu des Rois n'est que l'une des nombreuses parties qui se déroulent simultanément aux quatre coins du monde, chapeautées par l'énigmatique Maîtresse des Jeux... Ce court roman extrêmement bien mené nous plonge dans une ville corrompue, dangereuse et fascinante où les fortunes et les réputations ne tiennent qu'à un fil. Très réussi !!


19,90
par (Libraire)
26 mars 2022

Tout feu tout flamme

Excellent premier volume d'une trilogie de fantasy moyen-orientale, La Cité de Laiton nous embarque aux côtés de la guérisseuse Nahri, du guerrier djinn Dara et du prince Alizayd dans une étourdissante intrigue politique !
Le Caire. Alors qu'elle survit de petits larcins et conduit de fausses cérémonies religieuses pour économiser en vue de prendre un jour de vraies leçons de médecine à l'université, Nahri voit son existence basculer. Prétextant des dons pour chasser les mauvais esprits, elle se retrouve maîtresse de cérémonie d'un exorcisme qui va mal tourner. Psalmodiant des paroles improvisées dans sa langue maternelle, dont elle ne connait pas l'origine mais qu'elle maitrise parfaitement, elle invoque par erreur un guerrier djinn réduit en esclavage depuis des siècles. Celui-ci est furieux d'avoir été dérangé mais va très vite se rendre compte que Nahri est un être extraordinaire : la dernière des guérisseuses d'une famille de djinns qui fut décimée pendant une lointaine guerre sanglante. Dara n'a pas le choix, il doit la conduire à Daevabad, la mystérieuse Cité de Laiton, où vivent toutes les tribus de djinns. Une cité en proie à de nombreux tourments politiques, à une rébellion qui couve et à de multiples jeux d'influence. La présence de Nahri pourrait bien rebattre toutes les cartes. C'est ce dont sera témoin Ali, fils cadet du roi et membre éminent de sa Garde, qui cache un lourd secret...
On adore, on accroche complètement et on a hâte de découvrir la suite, une parfaite lecture pour s'évader !!


21,90
par (Libraire)
24 mars 2022

Les animaux de Versailles dans la tourmente révolutionnaire

Avec l'habileté du bon auteur de roman historique, Alexandra de Broca mêle petite et grande histoire, destin individuel et grand fleuve historique qui balaie tout. On ne boude pas son plaisir, et on se laisse emporter !

Nous sommes en juillet 1788, Claire est en charge du soin des animaux de la Ménagerie du Château de Versailles. Elle est sensible à la souffrance des animaux, et s'intéresse aux travaux de ces Messieurs de l'Académie qui, à la suite de Jean-Jacques Rousseau, considère que la condition de l'animal et celle de l'être humain ne sont pas si éloignées.

Malheureusement, si Louis XIV affectionnait sa Ménagerie, ses successeurs ne s'y sont pas tellement intéressés et celle-ci tombe un peu en ruine. Claire doit se démener pour avoir les moyens de réparer les bâtiments et commander du foin jusqu'au jour ou Louis XVI et Marie-Antoinette, ne sachant plus à quel Saint se vouer pour alléger les souffrances du jeune Dauphin qui est très malade, décident de l'emmener visiter la Ménagerie afin de le distraire de ses douleurs. Entre la jeune Claire et cet enfant qui souffre le martyr, nait une jolie amitié qui sera balayée par la Révolution. Le destin de Claire va s'emballer. Comment nourrir ses zèbres et son rhinocéros alors que le peuple a faim. Comment préserver ces animaux sauvages, alors qu'ils étaient le bon plaisir du Roi ?

Un grand sens romanesque, des personnages attachants et une période passionnante font de ce joli roman un très agréable moment de lecture.


18,90
par (Libraire)
24 mars 2022

Ils luisent dans la nuit, ils me parlent...

Milieu XXe siècle au Mexique, Noemi est une jeune femme mondaine, insouciante et espiègle qui enchaîne les soirées arrosées et les petits amis. Un soir, elle reçoit une lettre inquiétante de sa cousine, qu'elle considère presque comme sa jumelle tant elles ont toujours été proches... Cette dernière s'est récemment mariée sur un coup de tête et vit au manoir de son mari, perdu au milieu de la campagne mexicaine près d'une ancienne mine d'argent aujourd'hui abandonnée. Une existence désormais recluse, à l'opposée de celle de Noemi. Dans sa missive, elle se confie sur d'effrayantes visions et des tentatives d'empoisonnement. A la demande de son père, Noemi se rend sur place pour tenter de comprendre le problème et si besoin, ramener sa cousine en sécurité à Mexico, où elle pourra consulter un psychologue. Mais arrivée à High Place, elle se confronte très vite à une belle-famille hostile et froide, à un manoir rempli de secrets malsains, à des cauchemars et aux voix qui chuchotent dans les murs. Très bon récit horrifique qui grimpe progressivement en intensité, où le frottement des robes de soie de notre héroïne est le seul son autorisé à exister dans un lieu écrasé par le silence... du moins celui des humains...


20,00
par (Libraire)
24 mars 2022

Une grand-mère n'est pas un long fleuve tranquille

Max arrive en Allemagne dans un foyer d'émigrés juifs à 7 ans accompagné de ses grands-parents qui l'élèvent. Sa grand-mère, maniaque et effrayée par le moindre microbe, passe son temps à essayer de le protéger de tout, tout en le rabaissant constamment sur ses capacités qu'elle juge très médiocres. Son grand-père, lui, ne dit pas grand-chose. Au foyer vit aussi Nina, une mère célibataire professeure de piano. Et voilà que Gengis, l'aïeul, en tombe amoureux. Ils commencent à se voir en secret jusqu'au jour où leur liaison ne peut plus être ignorée. Entre entraides et rancœurs, une nouvelle famille recomposée voit le jour et Max grandit dans cette étrange ambiance. Plus tard, il en apprendra plus sur ses propres origines... Alina Bronsky s'intéresse encore une fois à la famille, bancale, bordélique, extravagante, où les uns tentent de vivre discrètement leurs passions pendant que d'autres vocifèrent et font voler tout sur leur passage. Après Le Dernier Amour de Baba Dounia, qui mettait également en scène des relations grand-parent/petit-enfant, ce nouveau roman de l'autrice allemande est une belle réussite !