Romain P.

Par les routes
par (Libraire)
23 juillet 2019

"Par les routes" s'emprunte avec des inconnus : qui est l’auto-stoppeur ? Quels liens l'unissent avec ce "je" ?
Puis on avance, pris par la force et la justesse de l'écriture de Sylvain Prudhomme, pour finalement se rendre là où l'auteur nous menait depuis le début, devant soi et nos choix d’existence... Superbe.

De pierre et d'os
par (Libraire)
23 juillet 2019

Une fenêtre !
Bérangère Cournut nous ouvre une fenêtre et nous invite à y regarder.
Mêlant poésie et ethnologie, chant chamanique et récit initiatique, ce roman amène à découvrir un univers froid, mais où la vie vibre avec force et courage.
Elles sont rares ces fenêtres à être ce qu'elles devraient toujours être, des ouvertures...

L'Enfant et l'oiseau
par (Libraire)
15 juin 2019

L'enfant et l'oiseau, Yôichi et Johnson, l'un à poil et l'autre à plume... Dans un Japon des petites gens, ces deux êtres perdus vont apprendre la dureté des hommes ensemble, en amis... Une fable délicate qui touche par sa simplicité.
"Apprivoiser ?... Ça signifie créer des liens." (Le Petit Prince).

Les calendriers
par (Libraire)
4 juin 2019

Facteur désormais à la retraite, Robert Cottard prend le temps de nous écrire ses années de messager en Seine Maritime. Ses chroniques sont des rencontres, des moments simples passés derrière les portes des maisons en compagnie de leurs habitants et de leurs histoires. Robert Cottard croque à merveille les modestes comme les notables, les gentils comme les méchants. Sa comédie humaine semble ressembler à ses calendriers, un peu désuets mais tellement attachants... Un homme bienveillant ce "Bob Le Facteur"...

Le huitième soir
par (Libraire)
4 juin 2019

Dien Bien Phu, 1954, bataille, Indochine, des mots qui claquent comme des bombes dans l'histoire fournie des enfers. Les ténèbres y ont accueilli un homme et son passé. Arnaud de La Grange nous en fait son récit. De ses mots, l'homme livre son histoire, son cheminement, ses amours.
Ce magnifique texte mêle dignité humaine et tragédie des hommes, ou lorsque les nuits se veulent sombres, l'humain semble plus clair... Au cœur des ténèbres...