Ludivine F.

La Croisée

20,00
Conseillé par (Libraire)
27 janvier 2021

Les baleines ont un coeur immense

Evie vit sur Winter Island au large de la Californie, un endroit où peuvent survenir de violentes tempêtes qui noient tout et obligent les habitants à se barricader puis à repartir de zéro. Son île est à la fois un monde infini et une cage. Toute sa vie, Evie a connu l'absence déchirante, les sentiments contradictoires, l'amour immense pour des personnes qu'elle hait aussi, en même temps. A commencer par sa mère, créature volage, toujours partie vivre mille vies ailleurs, brisant le cœur de son père, un toxicomane vivant de la vente de drogues, de petits boulots et de la générosité de ses amis. Lui aussi brise des cœurs, maladroitement, car aimer est difficile. S'attacher, s'engager, avoir confiance, parler, dire la vérité, pardonner, tout cela père et fille ont du mal à savoir comment le faire. Ce récit à la première personne nous embarque dans la tête d'Evie, sa passion pour les baleines, ses émotions, ses doutes, sa peur récurrente de l'abandon, son envie d'être aimée tellement fort et pour toujours, de connaître enfin le secret de l'amour. La langue est merveilleusement poétique, ce texte nous donne à la fois le vague à l'âme, l'envie de pleurer et l'envie de sourire. On aimerait pouvoir passer un moment sur un banc face à l'océan avec cette héroïne poignante pour lui parler à cœur ouvert de nos propres incertitudes et de notre propre envie de vivre la vie que l'on rêve, sans toujours y parvenir. Un roman magnifique dont les images nous resteront longtemps en tête !!

Autrement

22,90
Conseillé par (Libraire)
26 janvier 2021

Concerto pour deux vieux amis et une île

Thomas Brander est un chef d'orchestre cinquantenaire qui, après avoir connu le succès et voyagé dans de nombreux pays pour donner des prestations dans les meilleures salles, se trouve vieillissant et perd l'étincelle. Le tableau n'est pas plus rose sentimentalement parlant. Sa relation avec sa petite amie plus jeune, une violoniste de talent, part en vrille et le récent mouvement MeToo a quelque peu mis à mal sa réputation. En prévision de sa retraite, Thomas a investi une fortune pour faire bâtir une immense maison sur plusieurs étages dans une petite île de Finlande qu'il affectionne et où il passe de plus en plus de temps, alors que sa carrière bat de l'aile. Lors d'un séjour sur place, il rencontre son voisin, Lindell, un homme de son âge, élu municipal empathique qui joue les anges gardiens pour beaucoup de ses proches et musicien amateur dans un groupe de reprises. Malgré leurs divergences d'opinions, de statut social, de caractère ou de façon d'appréhender les épreuves, leur amitié naissante deviendra un véritable phare au cœur de leur mélancolie. Engueulades et moments d'intimité complices amèneront l'un et l'autre à se remettre doucement en question et à rechercher les éclaircies. Le roman de Kjell Westö nous plonge dans les états d'âme de deux hommes sentant leurs belles années et leurs souvenirs de bonheur s'envoler au loin, de plus en plus difficiles à retenir. Grâce à leur rencontre, ils s'apercevront néanmoins qu'il n'y a pas d'âge pour se sentir vivant, refaire du bien autour de soi, se rattraper... et laisser la musique faire le reste !

Petites histoires d'amour et de solitude

L'Iconoclaste

16,00
Conseillé par (Libraire)
12 novembre 2020

Bridget moderne

Une sorte de Bridget Jones un peu désespérée et très attachante raconte sa vie de célibataire avec une large tendance à tomber amoureuse de tous les hommes de son entourage. Elle observe les couples des autres, repère leurs failles, le délitement du sentiment au fur et à mesure des années, ou bien les liens profonds qui restent malgré l'âge. L'homme de sa vie est sacrément en retard sur leur rendez-vous, heureusement pour les jours où rien ne va, il reste Babar, le clochard au grand cœur, qui sait réchauffer le sien par ses compliments enflammés. Les chapitres sont très courts, avec beaucoup d'humour mais aussi de poésie et de petits instants mélancoliques, c'est joli comme tout !!

21,00
Conseillé par (Libraire)
11 novembre 2020

Jardins envoûtants et amours impossibles

Carole Martinez découvre une vieille carte postale montrant une boiteuse, de dos, dans un village de Bretagne. Se sentant étrangement inspirée par ce personnage inconnu, elle décide de passer trois mois sur les lieux pour écrire son nouveau roman. Elle rencontre alors Lola, postière boiteuse elle aussi, qui lui parle d'un étrange événement survenu un peu plus tôt. Le mur séparant son jardin du cimetière s'est fissuré, laissant passer un puissant vent qui a envahi sa maison et a fait sauter les coutures de l'un des cœurs en tissu qu'elle garde dans son armoire et se transmettent de mères en filles. Ces cœurs contiennent des secrets qu'elles écrivent avant de mourir. Puisqu'il est à présent ouvert, Lola et Carole décident de plonger dans les confidences d'Inès Dolorès et découvrent une malédiction touchant toutes les femmes de cette famille, liée à des roses fauves au parfum si envoûtant qu'il provoque d'insatiables désirs... De semaines en semaines, alors qu'elles s'enfoncent dans ses écrits, cette histoire tourne à l'obsession pour la romancière tandis que Lola se transforme, à l'image de ses aïeules. Comme d'habitude, l'écriture de Carole Martinez est une merveille de poésie, puissante et évocatrice à souhait ! Elle imbrique avec brio ses éléments récurrents refaisant surface de générations en générations, sait distiller son mystère, joue habilement entre les frontières du réel et de la fiction. On parle de désir, d'amours cachés et impossibles, de revenants, de sauvagerie que l'on porte en soi. Tout simplement superbe !!

Conseillé par (Libraire)
9 novembre 2020

La clef du bureau ou la clef des champs ?

Diane est une employée modèle au bord du burn-out qui ne vit que pour son travail et jalouse une nouvelle collègue particulièrement performante, dont elle n'arrive pas, à son grand malheur, à égaler les compétences et le charisme. Alors qu'elle envisage de mettre fin à ses jours, ladite collègue lui confie son secret : une opération qui permet de mélanger son ADN à celle d'un lièvre d'Amérique afin de booster son organisme. Diane s'inscrit au programme sans hésiter. Dès lors, son corps se transforme, ses réflexes se font plus vifs, ses nuits plus courtes. Les souvenirs remontent de son adolescence, sa rencontre avec un mystérieux garçon passionné par les oiseaux, mettant volontairement sa vie en danger sur leur île pour une raison qu'elle ignorait, puis l'incendie. Alors que Diane pensait se replonger dans une vie professionnelle frénétique grâce à ses nouvelles capacités, la part de sauvage en elle se déploie et l'emmène dans une toute autre direction. A mi-chemin entre Kafka et le Lièvre de Vatanen, cette fable aux thèmes parfaitement actuels est un excellent moment de lecture doublé d'une réflexion pertinente sur la place du désir de performance dans notre vie. Les deux pouces en l'air pour ce premier roman de Mireille Gagné !!