Ludivine F.

par (Libraire)
26 mars 2022

Tout feu tout flamme

Excellent premier volume d'une trilogie de fantasy moyen-orientale, La Cité de Laiton nous embarque aux côtés de la guérisseuse Nahri, du guerrier djinn Dara et du prince Alizayd dans une étourdissante intrigue politique !
Le Caire. Alors qu'elle survit de petits larcins et conduit de fausses cérémonies religieuses pour économiser en vue de prendre un jour de vraies leçons de médecine à l'université, Nahri voit son existence basculer. Prétextant des dons pour chasser les mauvais esprits, elle se retrouve maîtresse de cérémonie d'un exorcisme qui va mal tourner. Psalmodiant des paroles improvisées dans sa langue maternelle, dont elle ne connait pas l'origine mais qu'elle maitrise parfaitement, elle invoque par erreur un guerrier djinn réduit en esclavage depuis des siècles. Celui-ci est furieux d'avoir été dérangé mais va très vite se rendre compte que Nahri est un être extraordinaire : la dernière des guérisseuses d'une famille de djinns qui fut décimée pendant une lointaine guerre sanglante. Dara n'a pas le choix, il doit la conduire à Daevabad, la mystérieuse Cité de Laiton, où vivent toutes les tribus de djinns. Une cité en proie à de nombreux tourments politiques, à une rébellion qui couve et à de multiples jeux d'influence. La présence de Nahri pourrait bien rebattre toutes les cartes. C'est ce dont sera témoin Ali, fils cadet du roi et membre éminent de sa Garde, qui cache un lourd secret...
On adore, on accroche complètement et on a hâte de découvrir la suite, une parfaite lecture pour s'évader !!

par (Libraire)
24 mars 2022

Ils luisent dans la nuit, ils me parlent...

Milieu XXe siècle au Mexique, Noemi est une jeune femme mondaine, insouciante et espiègle qui enchaîne les soirées arrosées et les petits amis. Un soir, elle reçoit une lettre inquiétante de sa cousine, qu'elle considère presque comme sa jumelle tant elles ont toujours été proches... Cette dernière s'est récemment mariée sur un coup de tête et vit au manoir de son mari, perdu au milieu de la campagne mexicaine près d'une ancienne mine d'argent aujourd'hui abandonnée. Une existence désormais recluse, à l'opposée de celle de Noemi. Dans sa missive, elle se confie sur d'effrayantes visions et des tentatives d'empoisonnement. A la demande de son père, Noemi se rend sur place pour tenter de comprendre le problème et si besoin, ramener sa cousine en sécurité à Mexico, où elle pourra consulter un psychologue. Mais arrivée à High Place, elle se confronte très vite à une belle-famille hostile et froide, à un manoir rempli de secrets malsains, à des cauchemars et aux voix qui chuchotent dans les murs. Très bon récit horrifique qui grimpe progressivement en intensité, où le frottement des robes de soie de notre héroïne est le seul son autorisé à exister dans un lieu écrasé par le silence... du moins celui des humains...

20,00
par (Libraire)
24 mars 2022

Une grand-mère n'est pas un long fleuve tranquille

Max arrive en Allemagne dans un foyer d'émigrés juifs à 7 ans accompagné de ses grands-parents qui l'élèvent. Sa grand-mère, maniaque et effrayée par le moindre microbe, passe son temps à essayer de le protéger de tout, tout en le rabaissant constamment sur ses capacités qu'elle juge très médiocres. Son grand-père, lui, ne dit pas grand-chose. Au foyer vit aussi Nina, une mère célibataire professeure de piano. Et voilà que Gengis, l'aïeul, en tombe amoureux. Ils commencent à se voir en secret jusqu'au jour où leur liaison ne peut plus être ignorée. Entre entraides et rancœurs, une nouvelle famille recomposée voit le jour et Max grandit dans cette étrange ambiance. Plus tard, il en apprendra plus sur ses propres origines... Alina Bronsky s'intéresse encore une fois à la famille, bancale, bordélique, extravagante, où les uns tentent de vivre discrètement leurs passions pendant que d'autres vocifèrent et font voler tout sur leur passage. Après Le Dernier Amour de Baba Dounia, qui mettait également en scène des relations grand-parent/petit-enfant, ce nouveau roman de l'autrice allemande est une belle réussite !

Witi IHIMAERA

Au vent des îles

17,00
par (Libraire)
18 mars 2022

La petite fille et les baleines

Voici un court roman à découvrir absolument, une histoire merveilleuse et émouvante autour de la transmission, du rejet, de l'aveuglement face aux signes et du lien avec la nature ancestrale. Koro est un maori, le chef de sa tribu. Désormais âgé, il sent qu'il devra bientôt passer la main. Le savoir et le pouvoir se transmettant d'homme à homme, il se fait épauler par son fils aîné. Mais lorsque celui-ci a un enfant à son tour, une fillette, Koro est furieux. Aux filles, on n'a rien à apprendre, elles sont inutiles ! Impossible de concevoir lui laisser un jour les rênes du village. La petite Kahu grandit et déborde d'un amour immense pour le vieil homme. Aveugle et borné, celui-ci refuse de lui faire la moindre place et ne s'aperçoit pas du lien quasi magique qu'elle semble entretenir avec l'océan... Ce conte nous offre une superbe plongée dans la culture maorie et nous invite à l'évasion dans des îles où les baleines au large murmurent des chants millénaires. On a été profondément enchantées par cette lecture et on espère qu'il en sera de même pour vous !

par (Libraire)
4 mars 2022

Le jeu de la Métamorphose

Nouvelle-Angleterre. Une femme mariée et mère d'un petit garçon part au bois cueillir des baies. Elle s'assoupit après sa cueillette, la nuit tombe, elle se blesse et perd son chemin. Un énigmatique personnage portant une cape en peau de loup la conduit alors dans une chaumière au fond de la forêt où vit une autre femme, Eliza, avec pour seule compagnie ses cochons et ses plantes. Une amitié se noue entre Eliza et notre héroïne, surnommée Goody, mais cette dernière pense qu'il est bientôt temps de rentrer auprès de son homme et de son fils. Eliza ne l'entend pas de cette oreille. Dans sa tentative de rejoindre sa maison, Goody va se confronter aux mystères qui régissent ces bois et à une malédiction qui semble s'y répéter à l'infini. A moins que cela soit une bénédiction pour certaines, après une longue souffrance ? Ce roman s'adresse à ceux et celles qui aiment se retrouver plongé(e)s au cœur de bois sombres, parmi des esprits et des personnages étranges qui ne se livrent qu'à demi-mots, qu'il faut apprendre à déchiffrer malgré le brouillard qui enveloppe leur histoire. Il s'adresse à ceux et celles qui n'ont pas peur de ne pas tout comprendre tant qu'on les embarque dans un univers foisonnant fait de magie et de secrets, et qui aiment toujours les contes, même devenu(e)s grand(e)s. Une vraie réussite !