Ludivine F.

Conseillé par (Libraire)
27 août 2022

Une vieille maison, une clef et des plumes d'oiseaux

Eva est taxidermiste, solitaire et profondément mal à l'aise avec le reste de l'humanité. Depuis un épisode douloureux de son enfance, une partie de ses souvenirs a été refoulée. Bien que son père ait déménagé pour vivre près d'elle, elle l'évite, rechigne à lui rendre visite et a cessé depuis longtemps de lui faire une vraie place dans sa vie. Au moment où une bourgeoise autoritaire et son fils viennent à l'atelier lui commander une taxidermie de leur hamster mais affublé d'une crinière de lion, elle fait la connaissance de Marco, son voisin veuf. Toujours prompte à fuir la réalité en se réfugiant dans le travail, et malgré son attirance réciproque pour Voisin, Eva perdra un peu plus pied lorsque son père décidera de quitter sa morne routine pour partir en voyage et profiter de la vie. Des coïncidences étranges se succèdent, emmenant Eva dans un jeu de piste à la rencontre de ses souvenirs et d'elle-même. Parmi les indices : une vieille maison normande, une clef et des plumes d'oiseaux...

Ce roman est infiniment touchant et se lit d'une traite. L'héroïne, son inadaptabilité sociale et sa peur de l'échec est une figure émouvante que l'on prend un grand plaisir à suivre dans son évolution. Ce livre réussit le mélange entre des accents feel-good (coucou l'épicière survoltée), des psychologies fouillées et de très beaux moments d'émotions dans une écriture fluide, jamais niaise. C'est le portrait d'une femme seule et angoissée qui ne sait pas comment vivre normalement après un traumatisme et de ses proches qui tentent de le lui réapprendre. Merveilleux, on adore !!

Éditions de l'Observatoire

17,00
Conseillé par (Libraire)
27 août 2022

Petit oiseau sans ailes

A Jersey en 1959, un pensionnat accueille des orphelins. Il serait plus juste de parler d'un Enfer sur Terre. Lily y vit avec son petit frère de 3 ans, sur lequel elle veille farouchement. Rabroués et frappés, humiliés par le personnel, les enfants y baignent dans une violence quotidienne et s'en prennent à leur tour les uns aux autres pour faire sortir cette colère qui déborde. C'est dans le chant des oiseaux et quelques escapades interdites dans la forêt aux abords de sa prison que Lily trouve son maigre réconfort. Un jour, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase, la violence de trop, elle décide de fuir. Mais Jersey est une île, difficile d'en partir, comme le lui rappelle son vieil ami marin qui habite dans une grotte en ermite... Les choses s'emballent, le drame survient. Pendant des décennies, l'affaire est minimisée, oubliée. L'île se concentre sur son tourisme et son économie, invisibilisant la souffrance dont elle a été le théâtre. Mais la narratrice entend bien obtenir des réponses. Ce voyage et cette enquête, elle les fait pour son père, pour faire taire ses cauchemars et lui rendre d'importants souvenirs. Magnifique roman qui nous emporte dans des émotions très intenses à l'aide d'une écriture malgré tout douce et subtile comme sait si bien le faire Maud Simonnot, que nous avions déjà beaucoup aimée dans L'Enfant Céleste !

Cantique rituel

Atalante

12,90
Conseillé par (Libraire)
30 juin 2022

Les dévoreurs de haine

Voici un roman qui ne laisse pas indifférent, quelle réussite ! Des scènes d'actions complètement épiques, une galerie de personnages haut-en-couleurs, des monstres humains et non humains totalement angoissants, de la magie, des chants ancestraux, des dilemmes moraux, saupoudrez le tout de référence à l'Histoire des États-Unis et de l'esclavage, vous obtenez Ring Shout ! Résumons : un groupe de chasseresses de la communauté afro-américaine traque les Ku Klux, des créatures d'un autre monde prenant l'apparence de citoyens blancs pour les infiltrer, encourager les tensions raciales dans la société et se nourrir de leur haine accumulée. Les ennemis se multiplient, le danger est de taille. D'autant qu'un rituel d'ampleur se prépare à Stone Moutain, utilisant le pouvoir hypnotique du cinéma patriotique américain pour rassembler une foule de dévots et appeler... une chose venue d'ailleurs. Petit avertissement : pour entrer pleinement dans ce récit, il faudra au lecteur sortir un peu de sa zone de confort car l'auteur a pris le parti de faire s'exprimer ses personnages aussi fidèlement que possible au parler noir-américain des années 20. Rien de compliqué cependant, on s'y fait vite, le tout gagne en authenticité et en immersion. Un régal d'action et de fantastique horrifique !

L.L. KLoetzer, L.L. Kloetzer

Le Bélial

19,90
Conseillé par (Libraire)
24 juin 2022

Mon domaine : l'impossible

Gros coup de cœur de notre rayon littératures de l'imaginaire !! Un jeune sorcier arrive dans la Capitale pour monter son affaire, accompagné de son guide et serviteur qui se demande bien dans quoi il s'est embarqué... Une fois le local choisi et l'enseigne installée, des clients arrivent pour profiter de la magie de Noon, pourtant, celui-ci refuse les cas qui lui sont soumis. Mais alors, que cherche-t-il ? Voici une liste des raisons pour lesquelles ce roman est formidable :
1. Il est TRÈS bien écrit !! Le style est fluide, imagé, élégant, l'exercice est d'autant plus complexe que le roman est écrit à 4 mains par Laurent et Laure Kloetzer.
2. On plonge tout de suite dedans, pour qui aime l'immersion, vous serez servis. Les descriptions des paysages, des ruelles, des visages, des odeurs et des sons, tout nous transporte au cœur de l'action comme si nous y étions.
3. ça n'en fait pas trop ! Nul besoin de multiplier les péripéties, les monstres, les gestes héroïques, les complots ou les dramas pour tenir un récit de fantasy. Quelques bons éléments, une poignée de personnages intéressants, une plume brillante, le tour est joué !
4. C'est magique, mystérieux, sombre, on y parle de choses souterraines, de très vieux pactes, de dieux anciens... et plein de choses encore.
5. Sans oublier les belles illustrations crayonnées noir et blanc qui accompagnent le texte, donnant encore plus de charme à cette édition !
EN BREF : découvrez-le, on tient ici une excellente dark fantasy !

Conseillé par (Libraire)
16 juin 2022

Fougueuse famille

Carmen a très peu connu ses parents, des révolutionnaires anti-franquistes, qui l'ont laissée en France aux bons soins de ses sœurs aînées avant de se faire arrêter. La famille Ruiz-Monpean s'est depuis installée à Marseillette et Rita, l'une des sœurs, tient un café dans lequel vont et viennent de nombreux habitués. Hors de leur pays d'origine, la vie a continué et de nouveaux liens se sont créés. Carmen a une quarantaine d'année lorsque décède sa nièce chérie, la fille de Rita, leur rayon de soleil. Elle qui dansait et chantait à merveille, la voyageuse, l'amoureuse, la douceur incarnée. Celle que Carmen considérait comme sa presque fille. La narratrice se replonge alors dans les souvenirs de sa vie et de sa famille. Toujours dans les jupes de ses sœurs à la vingtaine, protégée des coups du sort, choyée. Les années passant, elle papillonne à droite et à gauche lorsque s'épanouissent ses envies de découvertes et sa sensualité. A 30 ans, sa fuite sur un coup de tête avec le séduisant Antonio, torero de son état, charmeur hors pair, mais aussi grand manipulateur qui ne lui réservera pas que des bonnes surprises. Ses années derrière les barreaux où elle découvre une violence à laquelle personne ne l'avait préparée. Son amitié avec une détenue influente qui lui fait découvrir la littérature. Et son retour auprès des siens, grandie, changée, mais pas au bout de ses surprises... Dans ce récit, on s'invective en espagnol, on s'adore en français, on se déteste dans les deux langues, on veut fuir mais on n'est jamais aussi bien que dans les bras de ses proches. Une jolie écriture, beaucoup de moments touchants, des personnages au caractère bien trempés, c'est cette ambiance que nous offre Olivia Ruiz dans son nouveau roman : très réussi !!