Pascale B.

Éditions Slatkine

23,00
9 septembre 2021

Le décor de ce nouveau roman de Luca di Fulvio a été planté dans la belle ville de Rome au cours de l’année 1871, année où la république italienne va naitre parée des couleurs de ce nouveau drapeau tricolore !
Récit romanesque à travers trois personnages principaux, Marta, Nella et Pietro. L’auteur, comme il sait si bien le faire, va croiser 3 histoires dans lesquelles les rôles secondaires vont attiser les sentiments chers à l’auteur que sont amour, joie, peine, jalousie et vengeance.
Dans une narration fluide et gourmande, aux accents lyriques, aux couleurs éclatantes d’un cirque et au soyeux de la robe des chevaux ; le lecteur se retrouve derrière l’objectif photographique de Pietro figeant un présent à tout jamais historique.
La mécanique est bien huilée, les bons sont résilients et persévérants ; les mauvais sont cruels et s’abandonnent sans limite à leur instinct. Quant aux maussades, le meilleur d’eux reste à être révélé !

Un livre à la chaleur humaine mais aussi chevaline !

8 septembre 2021

Sur le ring du pouvoir

Laura, 20 ans, revient chez son père Max Le Corre, glorieux boxer sur le retour, devenu chauffeur du maire de la ville. Max sollicite le maire pour aider sa fille à se loger.
Laura confesse en un dense monologue la façon dont cette aide a évolué pernicieusement.

Tanguy Viel reconstitue méticuleusement l’atmosphère sordide de la situation d’emprise sociale et de harcèlement. L’engrenage est inéluctable et double car les dégâts chez le père et la fille sont apparentés face à la mécanique du pouvoir.

La narration est corrosive suggérant l’ambiguïté des faits par les limites du consentement pouvant transformer la victime en coupable….
La fin est sidérante presque désuète ; de moins en moins d’actualité heureusement !

8 septembre 2021

Enigme familiale

Elizabeth, malgré les restrictions de la pandémie, tente d’assister sa grand-mère atteinte du covid et hospitalisée.
La narratrice ressent alors le besoin pressant d’élucider la discorde entre sa mère et sa grand-mère le jour de ses 7 ans. Elle se remémorant la vieille maison familiale et le grenier lui étant interdit….
Alternant présent et passé, elle tente de comprendre pourquoi sa mère lui est devenue une inconnue….

Constance Rivière dénoue parcimonieusement le secret familial emportant trois générations de femmes au gré de souvenirs heureux mais aussi de blessures induites par le silence. Elle peint avec émotion le chagrin, l’inquiétude, le questionnement d’une jeune femme perdue….

Le lecteur est accaparé par ce récit prenant et bien construit jusqu’au dénouement des maillons filiaux.
Les années perdues se rattrapent-elles ?...

6 septembre 2021

Méli mélo spirituel

Le pasteur Wendell, évangéliste, se laisse convaincre par Frances, jeune évangélique américaine, pour une expédition à travers l'Afrique de l'Ouest ; un cortège de pèlerins pour prêcher dans le nord du Nigéria.
Laya, Balthus, ….. Tous cherchent des réponses dans leur quête spirituelle.

Les diverses rencontres questionnent, parfois inquiètent, la loyauté ne pouvant cohabiter avec les intégristes ou les assassins ….. Que faire d’une foi ébréchée par un Dieu invisible et muet ? Comment concilier hérétique, infidèle et djihadiste ?

La réponse ne serait-t-elle pas d’épouser la nature et la faune, tout simplement la vie ?

Reconnaissons à O.Rogez sa qualité narrative dans cette pittoresque plongée dans la quête de croyances, portée par l’Afrique….

Pour ceux qui s’intéressent à la religion mais ne savent pas à quel Saint se vouer…..

Héloïse d'Ormesson

20,00
6 septembre 2021

Histoire et politique

Mme Lamartine après 40 ans d’amour partagé prend humblement la plume pour raconter son époux : leur rencontre, leur mariage, leurs enfants perdus, leurs demeures, et surtout sa vie littéraire et politique.

Le sacre du poète empêcha d’abord l’homme public ; mais il lui fallut choisir….. Il redeviendra homme de lettres, une fois son rôle public terminé.
Elle témoigne comment Lamartine a vécu pour la foule, lui faisant confiance, délaissant la force du pouvoir ; la monarchie devenue usée laissant la place à la démocratie ; et comment la révolution forçat le passage à la République
Un homme lumineux malgré ses fautes, ses échecs, prêt aux sacrifices pour défendre une république conservatrice et progressive.
Traversant la gloire puis la misérabilité, la dépopularité, la maladie, A. gardera son énergie jusqu’à la fin et sa femme, intelligente et dévouée, l’entoure de sa bonne moralité tant dans la lumière que dans l’obscurité. Elle s’active dans l’ombre, fuyant le deuil et les soucis, peint et corrige ses textes.

Bel hommage, ponctué de citations d’ouvrages, de poèmes, de références diverses ; intéressant, instructif, historique, politique et sociétal. Une certaine retenue sur les émotions n’émergeant qu’en fin de récit.

« La poésie c’est l’idée ; l’action c’est le fait » Alphonse Lamartine
« Cet écrit sera ma première preuve d’amour après sa mort » Marianne Lamartine